Gambie : le général Ousman Badjie démis de ses fonctions

0

Banjul, 27 février 2017 – Le nouveau Président Adama Barrow, qui s’est installé au pouvoir il y a un mois après la crise post-électorale en Gambie, a finalement décidé de relever de ses fonctions le chef d’état-major des armées le général Ousman Badjie. L’ « épuration » post-Jammeh a été marquée la par deux autres départs : ceux de Yankuba Badjie, l’ex-chef de l’Agence nationale du renseignement (NIA) rebaptisée « Service de renseignements de l’État », remplacé par Musa Dibba, et de David Colley, qui dirigeait le système pénitentiaire, remplacé par Ansumana Manneh.

Le général Massaneh Kinteh, conseiller militaire spécial du Président Barrow, succède à Ousman Badjie au poste du chef des armées de Gambie. Le général Kinteh a déjà occupé ce poste de 2009 à 2012 avant d’être nommé ambassadeur à Cuba.

L’Union africaine menace de quitter la CPI

0

cpiAddis-Abeba, 1er février 2017 – Les chefs d’État et du gouvernement africains participant au 28e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba ont adopté, à huis clos, une résolution sur la stratégie d’un éventuel retrait des États membres de la Cour pénale internationale (CPI).

Moussa Faki Mahamat : nouveau Président de la Commission de l’Union africaine

0

FALIE PHOTO - Chad's Foreign Minister Mahamat addresses attendees during the 70th session of the United Nations General Assembly at the U.N. Headquarters in New YorkLe Ministre des affaires étrangères du Tchad Moussa Faki Mahamat a été élu, après l’ouverture du 28e sommet de l’UA à Addis-Abeba le 30 janvier 2017, à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Il succède à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma.

Moussa Faki Mahamat est né le 21 juin 1960 à Biltine, dans la région de Wadi Fira (Est).

Juriste de formation, il est titulaire d’une licence en droit public (1986) et d’un diplôme d’études supérieures en droit public (avec mention « très bien ») de la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université Marien Ngouabi (Congo-Brazzaville, 1992). Inscrit en thèse de droit public à l’Université Paris 13. Auteur de Réformes administratives et administration du développement au Congo et au Tchad. Il a été chargé de cours et des travaux dirigés à la Faculté de droit et de gestion de l’Université de N’Djamena et à la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville. Membre de l’équipe de négociation du projet d’oléoduc Tchad-Cameroun.

Le chef de la RENAMO accuse les forces gouvernementales de violer le cessez-le-feu

0

dhlakama

Gorongosa, 29 janvier 2017 – Dans une interview téléphonique à l’AFP, Afonso Dhlakama, chef de la RENAMO – ancienne rébellion de la guerre civile (1976-1992) qui a repris les armes en 2013 – a accusé les forces gouvernementales de violer le cessez-le-feu. La trêve unilatérale a été décrété par la branche armée de la RENAMO le 27 décembre dernier pour arrêter le conflit larvé avec les troupes de Maputo, qui a fait depuis la reprise des combats plusieurs centaines de morts et des milliers de réfugiés, et permettre de relancer les pourparlers de paix avec le pouvoir. Facilités par des médiateurs internationaux, les discussions ont repris en mai 2016, mais n’ont pas réussi à empêcher l’escalade des tensions ; mi-décembre, les médiateurs ont quitté le pays sur un constat d’échec.

La Gambie tourne la page de la crise post-électorale

0

adama_barrowBanjul, 28 janvier 2017 – Lors de sa première conférence de presse depuis son retour du Sénégal le 26 janvier, le nouveau Président gambien Adama Barrow a annoncé une « refonte complète » du gouvernement qui sera formé au début de la semaine prochaine. Pas de changements brusques aux niveaux de la défense et de la sécurité : le chef de l’armée, le général Ousman Badjie, gardera son poste ; l’Agence nationale du renseignement (National Intelligence Agency, NIA), largement perçue comme instrument de répression du régime Jammeh, « est une institution qui doit continuer, mais le nom changera ». Les agents de la NIA recevront « davantage de formation pour être plus professionnels ».

L’ANL refoule les Jihadistes dans la région de Benghazi

0

benghazi-ganfudahBenghazi, 25 Janvier 2017 – L’Armée nationale libyenne (ANL), loyale au maréchal Khalifa Haftar, a annoncé avoir libéré presque totalité de la zone de Qanfouda (Ganfudah) dans la région de Benghazi (Est de la Libye), un des derniers bastions des Jihadistes. Selon l’ANL, les terroristes se sont repliés sur les quartiers résidentiels entre Qanfouda et Qawarcha (Guarsha), ancien fief d’Ansar Asharia, un groupe proche d’Al-Qaïda.

Qanfouda, théâtre de combats depuis 2016, est située sur la côte à une dizaine de kilomètres au sud-ouest du centre de Benghazi.

Rosatom se prépare à l’appel d’offres nucléaire en Afrique du Sud

0

koebergMoscou, 24 janvier 2017 – Le Directeur général du groupe public russe Rosatom, Aleksei Likhatchev, a déclaré que la Russie a envoyé sa demande de participation à l’appel d’offres pour la réalisation du programme sud-africain de construction d’un parc de centrales nucléaires (6 à 8) d’une capacité de 9, 6 GW dont le coût s’élévera, selon les estimations, à 50 milliards de dollars.  Selon lui, Rosatom est en train de fournir les informations préliminaires sur son projet et participe aux procédures « avant appel »  : fin 2016 l’Afrique du Sud a annoncé la RFI (request for information,  demande d’informations).

La Russie a signé en 2014 un accord de partenariat stratégique avec la RSA dans le domaine nucléaire.

Russie-Afrique : une nouvelle dynamique

0

poutine-zoumaLa Russie, qui s’est repliée sur elle-même pendant la « folle » décennie de l’imbroglio provoqué par la chute de l’URSS en 1991, a progressivement cherché, avec l’arrivé de Vladimir Poutine au pouvoir en décembre 1999 et lors de son premier double mandat présidentiel (2000-2008), à déployer une politique de retour « tous azimuts » sur l’échiquier international. Un accent particulier a été mis sur la restauration et le renforcement de la présence russe en Asie, en Amérique latine, ainsi qu’en Afrique où Moscou pouvait s’appuyer sur ce qui restait des réseaux d’amitié, de solidarité et de coopération tissés à l’époque soviétique, ainsi que sur les élites africaines formées en URSS.

Gabon : l’imbroglio post-électoral

0

jean-ping-ali-bongoLa situation à Libreville, une semaine après l’élection présidentielle disputée du 27 août, reste toujours tendue et imprévisible. Ville-fantôme pillée et saccagée par les émeutes qui ont suivi l’annonce des résultats donnant le président sortant vainqueur, Assemblée nationale brulée, plusieurs morts et disparus, un millier de personnes arrêtées, black-out de l’information, guerre des nerfs entre les deux principaux rivaux qui réclament leur victoire – le Président sortant, Ali Bongo, et le candidat de l’opposition, Jean Ping, dont le QG est pris d’assaut et ravagé…

Pour l’instant le pays est dans l’impasse. Que va-t-il se passer ? Il n’y a que deux scénarios :

Boko Haram : attaque au Niger et opération anti-terroriste au Nigeria

0

bosso_1Niamey, 4 juin 2016 – Selon l’AFP, des affrontements avec les combattants de Boko Haram au Niger et au Nigeria ont fait plus d’une cinquantaine de morts.

Le ministère nigérien de la défense a annoncé samedi, 4 juin, qu’au moins 30 militaires nigériens et deux soldats nigérians ont été tués dans une attaque massive lancée vendredi par des « centaines » d’islamistes à Bosso près de la frontière avec le Nigeria ; 67 militaires nigériens et nigérians ont été blessés. Il s’agit d’une des attaques les plus meurtrières au Niger depuis son entrée dans la guerre contre les insurgés en février 2015.